Panier

Chargement en cours ...

août 2020

SALON INTERNATIONAL DU PATRIMOINE CULTUREL 2020

LES TERRITOIRES À L’HONNEUR
26e édition au Carrousel du Louvre
Du 28 au 31 octobre 2020

Capture d’écran 2020-08-04 à 14.35.34

 

Le Salon International du Patrimoine Culturel est heureux d’annoncer la tenue de sa 26e édition du 28 au 31 octobre 2020, au Carrousel du Louvre – Paris, où près de 300 exposants et 20 000 visiteurs sont attendus.

Cette année, le salon qui se tiendra dans des conditions sanitaires renforcées, change aussi exceptionnellement ses jours d’ouverture au public en passant du mercredi au samedi afin de faciliter l’accès au visitorat professionnel et qualifié.

Pour cette édition 2020, le salon a choisi de traiter d’un enjeu fondamental pour l’ensemble secteur en développant le thème de          « Patrimoine et Territoires ». Un choix qui résonne particulièrement dans la période actuelle, alors que la campagne « Cet été je visite la France » pour soutenir la reprise du tourisme et la consommation locale bat son plein.

UN THÈME AU CŒUR DE L’ACTUALITÉ
Le patrimoine culturel, qu’il soit bâti ou non bâti, matériel ou immatériel, joue un rôle fondamental dans le développement et la construction des territoires. Un sujet présent en filigrane dans de nombreuses thématiques du salon ces 10 dernières années. La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 vient de rappeler une fois de plus la place essentielle qu’occupe le patrimoine dans la vie de nos territoires : pilier du développement durable des territoires et levier majeur d’attractivité touristique, le patrimoine participe au dynamisme économique des territoires et représente plus de 500 000 emplois non délocalisables en France.
Lieu d’échange et de réflexion, le salon articulera sa programmation autour de ce thème plus que jamais au cœur de l’actualité nationale. Alors que les sites touristiques et patrimoniaux viennent de rouvrir, et que les chantiers de restauration ont repris, le salon sera l’occasion de faire un premier bilan après le déconfinement et d’aborder les projections pour le secteur.
Le patrimoine – vecteur d’attractivité touristique et économique
Le patrimoine représente plus de 500 000 emplois non délocalisables en France. Alors que les entreprises industrielles sont souvent menacées par des délocalisations, le patrimoine et les activités qui y sont liées — entretien, restauration, valorisation — permettent de soutenir, sauvegarder et créer des emplois non délocalisables : couvreurs, maçons, architectes, guides conférenciers, conservateurs, artisans d’art, etc.
Levier majeur d’attractivité touristique, le patrimoine participe au dynamisme économique des territoires. La valorisation du patrimoine et de sites exceptionnels, permet aujourd’hui aux communes d’attirer des visiteurs et mobilise tout un pan du secteur du tourisme : restauration, hébergement, commerce, transports et nombreuses activités de loisirs connexes comme des visites thématiques, patrimoniales et architecturales, des dégustations autour de sites remarquables, etc.
Patrimoine rural – pilier du développement durable des territoires
Témoin du passé et du présent, le patrimoine est le reflet de l’identité de nos territoires. Par sa valeur historique, sociétale et culturelle, il est également le garant du lien social entre les générations.
Le patrimoine rural – constitué à la fois du patrimoine culturel, architectural, et paysager – est une véritable ressource et un vecteur
de développement durable. En contribuant à l’attractivité des territoires ruraux, il participe à l’équilibre ville-campagne et à la qualité de vie des habitants, ou permet de lutter contre la dévitalisation croissante des centres-villes et centres-bourgs.
Alors que le patrimoine bâti et architectural devient de plus en plus difficile et coûteux à entretenir, notamment après la crise sanitaire qui impacte le budget des collectivités territoriales, le patrimoine naturel et paysager est fragilisé, la programmation et les exposants de cette édition partageront leurs expériences et feront découvrir des solutions pour la préservation et la valorisation du patrimoine de proximité.
Métiers d’art et du patrimoine – la richesse des territoires
Situés au carrefour de l’économie locale et de la culture, les métiers d’art participent, d’une part, au dynamisme économique des territoires et sont, d’autre part, les garants de la préservation et de la transmission d’un patrimoine immatériel : celui de la connaissance et du savoir-faire.
Ils constituent l’identité-même de nos territoires : la tapisserie d’Aubusson, la porcelaine de Limoges, la faïencerie de Malicorne, la dentelle de Puy en sont des exemples symboliques… L’atelier, créateur de lien social, permet de faire vivre ces gestes transmis au fil des siècles.
Le salon sera l’occasion d’aller à la rencontre des femmes et des hommes engagés dans cette sauvegarde et dans la transmission de leur patrimoine professionnel, de découvrir ou redécouvrir les métiers qui le font vivre.
UN SALON ATTENDU PAR LES EXPOSANTS ET LES PARTENAIRES
Plus de 200 exposants ont d’ores et déjà confirmé leur participation à cette 26e édition très attendue par l’ensemble des acteurs du patrimoine. L’événement devrait compter près de 300 exposants au total. Parmi les nouveaux exposants figurent l’Institut National du Patrimoine, l’Atelier Pierre Maigne, la start-up Timescope ou encore l’atelier de tissage artisanal La Tisserie.
Le salon est également heureux de compter sur le soutien de ses nombreux partenaires – l’OPPIC (Opérateur du patrimoine et des
projets immobiliers de la culture), l’INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives), le Centre des Monuments Nationaux, pour n’en citer que quelques-uns, qui ont confirmé leurs engagements.