Panier

Chargement en cours ...

juillet 2021

D’un séminaire à une restitution

Jeudi dernier avait lieu la restitution du tableau Nus dans un paysage (1912) de Max Pechstein conservé au musée national d’art moderne à l’ayant droit Rafael Cardoso, historien de l’art et écrivain, arrière-petit-fils de Hugo Simon et Gertrud Simon, victimes des spoliations nazies pendant la Seconde Guerre mondiale. En amont de cette restitution, un long travail d’enquête avait été mené (entre autres) par Inès Rotermund-Reynard, cheffe de projet à l’Institut national d’histoire de l’art qui a présenté l’histoire du tableau dans le cadre de son séminaire « Patrimoine spolié pendant la période du nazisme (1933 – 1945) – Recherche de provenance à l’échelle internationale » en partenariat avec l’Institut national du patrimoine (et depuis 2020 avec le ministère de la Culture) lors de la séance du 19 février 2019.

 

Nus dans un paysage, ou Paysage, Max Pechstein, huile sur toile, 1912, 71x80 cm. Photo © Musée des  Beaux-Arts de Nancy / Jean-Yves Lacôte. Photo service de presse.

Nus dans un paysage, ou Paysage, Max Pechstein, huile sur toile, 1912, 71×80 cm. Photo © Musée des Beaux-Arts de Nancy / Jean-Yves Lacôte. Photo service de presse.

 

L’Institut national d’histoire de l’art (INHA) porte, avec la Technische Universität de Berlin, le programme de recherche « Répertoire des acteurs du marché de l’art en France sous l’Occupation (RAMA) ». Il vise, sous la forme d’une base de données en accès libre et gratuit, à étudier et réper­torier l’ensemble des acteurs (marchands, galeristes, experts, commissaires-priseurs, transporteurs, historiens d’art, personnel des musées, artistes, col­lectionneurs, amateurs, intermédiaires divers…) qui se sont retrouvés au cœur des échanges artistiques et commerciaux entre la France et l’Allemagne entre 1940 et 1945. Ce répertoire bilingue, en accès libre et gratuit, sera mise en ligne à la fin de l’année 2021.
L’INHA organise également, avec le ministère de la Culture et l’Institut natio­nal du patrimoine, le cycle du séminaire public « Patrimoine spolié pendant la période du nazisme (1933-1945) – Conséquences, mémoires et traces de la spoliation », dans lequel Rafael Cardoso Denis, l’arrière-pe­tit-fils de Hugo Simon, est intervenu en 2019, à  côté du conservateur du Musée national d’art moderne Didier Schulmann, pour raconter l’histoire du tableau de Max Pechstein.

 

C'est grâce à une simple étiquette au dos du tableau, difficilement lisible,  que la piste du propriétaire a été remontée. On y lit que Nus dans un paysage a été prêté en 1938 pour une exposition à Londres par un certain... "Hugo Simon". Photo service de presse.

C’est grâce à une simple étiquette au dos du tableau, difficilement lisible, que la piste du propriétaire a été remontée. On y lit que Nus dans un paysage a été prêté en 1938 pour une exposition à Londres par un certain… « Hugo Simon ». Photo service de presse.

 

Cette mise en lumière commune de la reconstruction du parcours du tableau a permis de faire connaître l’histoire familiale d’Hugo Simon en France et fut un élément clé qui a mené vers la restitution de l’œuvre. Le cycle de séminaires accessible à tous et consultable en ligne.

Le tableau restitué est actuellement prêté par les ayants droit au Musée national d’art moderne, dans une salle hommage à Hugo Simon, destinée à faire mieux connaître cette figure majeure du monde culturel allemand, de l’exil et des milieux antinazis des années 1930. L’œuvre expressionniste sera également prêtée par les ayants droit à l’exposi­tion « Afterlives: Recovering the lost stories of looted art » du Jewish Museum de New York, du 20 août 2021 au 9 janvier 2022.

Retrouvez la séance du séminaire en suivant ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=nZw5kWo2ZRM