Panier

Chargement en cours ...

février 2018

Des berges antiques sous le siège du CIO à Lausanne !

Par Romain Guichon, Archeodunum SA

Entre février 2016 et avril 2017, les travaux d’agrandissement du siège du Comité International Olympique ont permis d’explorer le site de Lausanne-Vidy sur une surface de 8000 m2, dans un secteur connu depuis longtemps pour sa richesse patrimoniale et partiellement fouillé entre 1984 et 2006. L’intervention a été réalisée par l’entreprise Archeodunum SA, sur mandat de la section d’Archéologie cantonale vaudoise.

Dépôt d’amphores, époque romaine. © Archeodunum SA.

Dépôt d’amphores, époque romaine. © Archeodunum SA.

 

Les quais de la ville romaine, dégagés sur 130 m de longueur, sont entièrement consolidés par des enrochements et des centaines de pieux en chêne, derrière lesquels sont parfois conservés des madriers horizontaux. Des empreintes de poutres et de poteaux internes, avec divers éléments de fixation, suggèrent l’existence de plateformes planchéiées. Un long entrepôt occupe une partie des quais, à proximité d’un édifice muni de pièces chauffées et de latrines. Deux jetées, découvertes à 190 m de distance l’une de l’autre, devaient délimiter un espace de navigation protégé et fonctionner comme débarcadères en période de basses eaux. Ces différents aménagements offrent une vision unique des installations portuaires qui firent la prospérité de Lousonna. Les dizaines d’amphores retrouvées sur le site témoignent aussi de cette intense activité commerciale, contrôlée par des corporations de bateliers comme celle des Nautes du Léman (Nautae lacus Lemanni). Le secteur est vraisemblablement désaffecté au IIIe ou au début du IVe siècle, alors que les rives du lac sont déjà en partie ensablées.

 

Aménagements de quai, époque romaine. © Archeodunum SA.

Aménagements de quai, époque romaine. © Archeodunum SA.

À partir de la fin du VIIe ou au VIIIe siècle, un cimetière se développe autour d’une église paroissiale connue uniquement par des sources écrites. Les 317 tombes fouillées en 2016 suivent des orientations variables et comportent généralement des aménagements en bois et/ou en pierre, à l’exception de quelques défunts inhumés en “pleine terre”. Aux abords de la zone funéraire, plus de 400 fosses et trous de poteaux correspondent à une occupation datée de la fin du VIIIe au XIIIe siècle, avec des bâtiments présentant pour certains des indices d’activité artisanale. Ces constructions attestent pour la première fois l’existence d’un établissement médiéval sur les rives lausannoises du lac Léman, à 3 km du siège épiscopal installé sur la colline de la Cité.

 

Cimetière d’époque médiévale. © Archeodunum SA.

Cimetière d’époque médiévale. © Archeodunum SA.

Dans la partie sud du chantier, on retrouve des aménagements extérieurs (murs de clôture, canalisations, cours pavées, etc.) appartenant aux différentes propriétés privées qui se sont succédé sur le site depuis la Réforme, jusqu’à l’actuel “château” de Vidy (1771-1776).

 

Dépôt de vaisselle en céramique et en verre, époque romaine. Cliché Y. André, MCAH.

Dépôt de vaisselle en céramique et en verre, époque romaine. Cliché Y. André, MCAH.

 

Présentation du site : http://archeodunum.ch/lausanne-cio/