Panier

Chargement en cours ...

mars 2020

Découverte du quartier artisanal de Fanum Martis (Nord)

À​ Famars (Nord), une nouvelle campagne de fouilles de l’Inrap a révélé l’existence du quartier artisanal de Fanum Martis, habité du Ier au IVe siècles, puis utilisé aux XVIIe et XVIIIe siècles.

 

Une importante campagne de fouille a été menée par l’Inrap ​sur le site de l’agglomération gallo-romaine de Fanum Martis, à l’emplacement du futur Technopôle Transalley. Cette opération, qui fait suite à quatre campagnes de fouilles réalisées de 2011 à 2014, concerne une part de l’extrémité occidentale de l’agglomération antique, à proximité des carrières ayant fourni le grès pour les diverses constructions, publiques ou privées. Ce secteur est implanté au cœur d’un quartier associant habitat et artisanat répartis dans des parcelles longeant de petites voiries. L’opération vise à comprendre l’organisation de la production dans ce centre urbain gallo-romain dont l’empreinte en Gaule Belgique apparaît de plus en plus notable.

 

Famars. Vue de la cave maçonnée antique en en opus mixtum © Inrap, SAV. DR

Famars. Vue de la cave maçonnée antique en opus mixtum
© Inrap, SAV. DR

 

Occupation dense dans l’Antiquité après une présence discrète

Alors que de nombreux artefacts préhistoriques ont été découverts au cours des premières campagnes de fouilles réalisées sur le Technopôle, aucun lieu d’occupation n’a été exploré. Cependant, la partie basse du terrain recèle des traces d’un habitat datable d’entre 30 000 et 14 000 avant notre ère. La Protohistoire n’est représentée que par quelques structures attribuables à l’âge du Bronze moyen (1435-1290 avant notre ère) et final (1005-840 avant notre ère). Située à la limite occidentale de la cité (civitas) des Nerviens, à environ 20 km de la capitale du Haut-Empire (Bavay) et de celle du Bas-Empire (Cambrai), Fanum Martis devient une localité nervienne importante au cours de la période gallo-romaine, au IIe siècle. Elle est située sur une voie reliant Cambrai à Pommeroeul, le long de la Rhonelle. Sa superficie est estimée à plus de 150 hectares. Ses limites orientale, occidentale et septentrionale sont connues, mais son extension vers le sud est toujours imprécise.

 

La suite sur https://www.inrap.fr/decouverte-du-quartier-artisanal-de-fanum-martis-nord-14892