Panier

Chargement en cours ...

mars 2021

De nouveaux parchemins cachés lors de la révolte de Bar Kokhba viennent d’être découverts

Il s’agit des premiers manuscrits dits “de la mer Morte” découverts dans le désert de Judée grâce à des fouilles depuis plus de 60 ans.

 

1. IAA operation aerial view. Credit- Guy Fitoussi, Israel Antiquities Authority. DR.

1. Vue aérienne du désert de Judée où se déroule les campagnes de prospection de l’Autorité des Antiquités d’Israël. © Guy Fitoussi, Israel Antiquities Authority. DR.

 

L’Autorité des Antiquités d’Israël (IAA) a annoncé cette semaine que de récentes explorations dans le désert de Judée, au sud de Jérusalem, ont révélé des dizaines de nouveaux fragments de parchemins cachés dans des grottes isolées à l’époque de la révolte de Bar Kokhba (132-136 de notre ère). Les fragments de parchemin nouvellement découverts comportent des traductions grecques des livres de Zacharie et de Nahum, qui sont tous deux inclus parmi les douze petits prophètes de la Bible hébraïque. Ce sont les premiers rouleaux découverts dans le désert de Judée grâce à des fouilles depuis plus de 60 ans.

Les fragments de parchemin, ainsi que des pièces de monnaie et des pointes de flèches datant de l’époque de la révolte de Bar Kokhba, ont été récupérés dans la  grotte dite “des horreurs”, où des fouilles antérieures dans les années 1960 avaient identifié les restes de dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants  morts en se cachant devant l’avancée de l’armée romaine¹. Les premiers fouilleurs avaient déjà trouvé une poignée de fragments de parchemin contenant des traductions grecques des douze prophètes mineurs, mais cette découverte récente apporte de nouvelles informations importantes à notre compréhension de l’histoire et de la transmission textuelle de la Bible hébraïque.

2. The Scrolls Fragments before conservation in the IAA Lab. Credit- Shai Halevi, Israel Antiquities Authority. DR.

2. Les fragments de rouleaux avant leur déposition dans le laboratoire de l’IAA. © Shai Halevi, Israel Antiquities Authority. DR.

3. Opening the scroll in the IAA labs Credit- Shai Halevi, Israel Antiquities Authority. DR.

3. Ouverture d’un rouleau dans le laboratoire de l’IAA. ©  Shai Halevi, Israel Antiquities Authority. DR.

 

3. Opening the scroll in the IAA labs Credit- Shai Halevi, Israel Antiquities Authority. DR.

4. Les fragments de manuscrits de la Grotte de l’horreur. © Shai Halevi, Israel Antiquities Authority. DR.

 

« Quand nous pensons au texte biblique, nous pensons à quelque chose de très statique», a déclaré Joe Uziel, chef de l’unité des manuscrits de la mer Morte de l’IAA. «Ce n’était pas figé. Il existe de légères différences, et certaines de ces différences sont importantes. »

Sidnie White Crawford de l’Université du Nebraska, Lincoln, est également enthousiasmée par les nouvelles découvertes. Crawford croit que même si les fragments proviennent d’un parchemin contenant les livres de prophètes mineurs rédigés en grecs précédemment connus², ils aideront néanmoins à combler quelques lacunes supplémentaires dans le texte. « La chose la plus intéressante à propos des nouveaux fragments est qu’ils ont été datés par le carbone 14 du deuxième siècle de notre ère », a déclaré Crawford. Comme certains éléments du texte ont été datés stylistiquement du premier siècle avant notre ère, a-t-elle déclaré, la datation au carbone 14 peut fournir de nouvelles preuves du conservatisme de certains écrits au fil du temps.

5. Arrowheads found in the desert Credit- Dafna Gazit, Israel Antiquities Authority. DR.

5. Pointes de flèches et de lances mises au jour dans le désert de Judée. © Dafna Gazit, Israel Antiquities Authority. DR.

Les récentes recherches de l’IAA réalisées dans la «Grotte des horreurs» font partie d’une campagne plus large et pluriannuelle visant à étudier le désert de Judée, y compris des centaines de grottes, à la recherche de parchemins et d’autres artefacts qui, selon l’AAI, sont menacés de pillage et de destruction. En plus des récentes découvertes de rouleaux, la campagne d’investigation, qui a commencé en 2017, a permis de récupérer un panier tissé, exceptionnellement bien conservé, datant de la période néolithique pré-céramique, il y a environ 10 500 ans, et les restes momifiés d’un enfant qui a été déposé dans la grotte il y a plus de 6000 ans.

Source : D’après Glenn Corbett, Biblical Archaeology Society

https://www.biblicalarchaeology.org/uncategorized/new-scrolls-hidden-during-bar-kokhba-revolt-discovered/?mqsc=E4128541&dk=ZE1130ZF0&utm_source=WhatCountsEmail&utm_medium=BHDWeek%20in%20Review%20Newsletter&utm_campaign=3-20-2021_Week_in_Review_Scroll_Shapira_and_more

7. Basket from Murbaat Cave Credit- Yaniv Berman, Israel Antiquities Authority. DR.

7. Panier mis au jour dans la grotte de Murbaat. © Yaniv Berman, Israel Antiquities Authority. DR.

8. 6000 year-old skeleton Credit- Clara Amit ,Israel Antiquities Authority. DR.

8. Squelette d’enfant vieux de plus de 6000 ans. © Clara Amit ,Israel Antiquities Authority. DR.

Remarque. Cet article peut faire référence à des sites, artefacts ou objets fouillés ou découverts dans les Territoires palestiniens occupés depuis 1967. Le Premier Protocole de la Convention de La Haye de 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé, auquel Israël et l’Autorité nationale palestinienne sont parties prenantes, obligent les États respectifs à une coopération et un soutien mutuels concernant la protection du patrimoine culturel dans une zone occupée.

Notes

[1] Pour plus d’informations sur la découverte originale de la «Grotte des horreurs» et de la «Grotte des lettres» située à proximité et tout aussi significative, voir Baruch Safrai, «Recollections from 40 Years Ago: More Scrolls Lie Buried», BAR, janvier/février 1993.

[2] Emanuel Tov, The Greek Minor Prophets Scroll from Nahal Hever (8HevXIIgr), Discoveries in the Judean Desert, Vol. 8 (Clarendon 1990).