Panier

Chargement en cours ...

décembre 2017

Conférence le 12 décembre 2017 à 19h00

La découverte du sanctuaire d’Artémis Amarysia dans l’île d’Eubée (Grèce). Nouvelles perspectives sur l’histoire de la cité d’Érétrie

Par Denis Knoepfler, professeur honoraire à l’Université de Neuchâtel et au Collège de France, Karl Reber, professeur à l’Université de Lausanne et directeur de l’École suisse d’archéologie en Grèce et Thierry Theurillat, secrétaire scientifique de l’École suisse d’archéologie en Grèce.
L’existence du sanctuaire d’Artémis Amarysia, le plus important lieu de culte de toute l’Eubée, était connue depuis l’Antiquité par les sources littéraires et les inscriptions sur pierre, mais sa localisation exacte demeurait inconnue. Suivant les recherches conduites depuis près de cinquante années par Denis Knoepfler, les archéologues de l’École suisse d’archéologie en Grèce ont dégagé depuis dix ans un site d’importance près du village d’Amarynthos. Les fouilleurs y ont mis au jour plusieurs bâtiments, dont un imposant portique du IVe siècle av. J.-C. La découverte en août dernier de tuiles estampillées et d’inscriptions votives au nom d’Artémis atteste sans doute possible que les vestiges découverts appartiennent bel et bien au sanctuaire si longtemps recherché.

Conférence organisée par l’Association des Amis du MCAH – Entrée libre
Palais de Rumine, Place de la Riponne 6, Lausanne
Aula (3e étage)