Panier

Chargement en cours ...

novembre 2016

Châteaux forts et Chevaliers. Genève et la Savoie au XIVe siècle

MUSÉE D’ART ET D’HISTOIRE, GENÈVE
7 OCTOBRE 2016–19 FÉVRIER 2017
Château de Rouelbeau, restitution de la « bâtie » avec son architecture de bois vers 1340. Modélisation 3D  © on-situ|Genève, Service cantonal d’archéologie,  2016.

Château de Rouelbeau,
restitution de la « bâtie » avec son architecture de bois vers 1340. Modélisation 3D
© on-situ|Genève, Service cantonal d’archéologie,
2016.

 

Le Musée d’art et d’histoire profite d’une opportunité unique : exposer un cycle de peintures murales réalisé vers 1300 et tiré de l’histoire de Charlemagne. Cet ensemble, provenant du château de Cruet en Savoie, est l’un des premiers exemples de peintures murales profanes conservés en Europe. Rares sont de tels décors datant du début du XIVe siècle à être parvenus jusqu’à nous. Le plus souvent, ceux-ci se trouvent d’ailleurs dans des collections privées et sont inaccessibles au public.
Cycle de peintures murales provenant du château de Cruet  (Savoie), début du XIVe  siècle.   L’annonce de la mort du duc de Bourgogne, panneau 1.  Peinture sur enduit sec avec liant organique . Haut. 197 x larg. variable de 130 à 450 cm. © Musée Savoisien - Musée d’histoire et des cultures  de la Savoie (dépôt), Chambéry. Photo : MAH, Sandra Pointet.

Cycle de peintures murales provenant du château de Cruet
(Savoie), début du XIVe
siècle. L’annonce de la mort du duc de Bourgogne, panneau 1. Peinture sur enduit sec avec liant organique . Haut. 197 x larg. variable de 130 à 450 cm. © Musée Savoisien – Musée d’histoire et des cultures
de la Savoie (dépôt), Chambéry. Photo : MAH, Sandra Pointet.

L’exposition Châteaux forts et Chevaliers. Genève et la Savoie au XIVe siècle plonge le visiteur dans le monde profane de la chevalerie médiévale. Découvert en 1985 sous d’épais badigeons, le cycle mural du château de Cruet ornait à l’origine une pièce de réception située au premier étage. Pour bénéficier de conditions optimales de conservation, les peintures ont été déposées au Musée Savoisien-Musée d’histoire et des cultures de la Savoie à Chambéry. Grâce à une étroite collaboration avec cette institution, qui a fermé ses portes le temps d’un réaménagement complet, le Musée d’art et d’histoire a le privilège de présenter une importante partie de cette longue frise, qui se développait sur plus de quarante mètres au moment de sa création. Ce cycle constitue le noyau de l’exposition, conçue à partir des thèmes développés dans les peintures. De grandes dimensions (2 mètres de hauteur sur une largeur variant de 1,30 à 4,50mètres), les huit panneaux les mieux conservés de la série de douze sont montrés pour la première fois conformément à leur disposition d’origine dans l’aula ou salle d’apparat du château savoyard.
Bacinet à visière mobile, vers 1350-1370. Europe.  Acier, haut. 27 x larg. 21 x prof. 22 cm, poids 1,6 00 kg. Musée d’histoire du Valais, Sion, inv. MV 30. © Musées cantonaux du Valais, Musée d’histoire, Sion.  Photo : Jean-Yves Glassey.

Bacinet à visière mobile, vers 1350-1370. Europe.
Acier, haut. 27 x larg. 21 x prof. 22 cm, poids 1,6
00 kg. Musée d’histoire du Valais, Sion, inv. MV 30. © Musées cantonaux du Valais, Musée d’histoire, Sion.
Photo : Jean-Yves Glassey.

Le parcours de l’exposition s’organise ensuite suivant les différents sujets représentés : les chevaliers, les activités de la noblesse telles la chasse et les jeux, l’idéal courtois, les châteaux forts. Mises en relation avec des œuvres et des objets qui sont, dans leur grande majorité, contemporains du cycle, les scènes peintes prennent vie. Manuscrits enluminés, armes et armures, sculptures, textiles, peintures et objets précieux évoquent ainsi les moments forts d’une vie de chevalier. Rassemblant des pièces du Musée d’art et d’histoire de Genève et des prêts provenant de musées suisses (Bâle,
Fribourg, Lausanne, Sion, Zurich…), français (Annecy, Besançon, Chambéry, Grenoble…) et italiens (Turin, Aoste…), cette sélection se distingue par l’origine des objets présentés. Tous sont issus de la même région que l’ensemble de Cruet, vaste territoire dominé au XIVe siècle principalement par les comtes de Genève et de Savoie, qui s’étend au pied des Alpes, du lac de Neuchâtel à la vallée de l’Isère.
Geste des Loherains, 1311. Séverin, fils de l'empereur Vespasien, met le siège devant  Cologne occupée par les Sarrasins. Enluminure : collaborateur du Maître de la Vie de Sainte  Benoîte d’Origny, nord de la France. Haut. 34 x larg. 26 cm. Biblioteca Nazionale Universitaria, Turin. Manuscrit L. II. 14, vol. 1, fol. 103. © Biblioteca Nazionale Universitaria di Torino.

Geste des Loherains, 1311. Séverin, fils de l’empereur Vespasien, met le siège devant
Cologne occupée par les Sarrasins. Enluminure : collaborateur du Maître de la Vie de Sainte
Benoîte d’Origny, nord de la France. Haut. 34 x larg. 26 cm. Biblioteca Nazionale Universitaria, Turin. Manuscrit L. II. 14, vol. 1, fol. 103. © Biblioteca Nazionale Universitaria di Torino.

Catalogue
Châteaux forts et Chevaliers. Genève et la Savoie au XIVe siècle, Édition en français
100 pages
Format : 24 x 21 cm
ISBN 978-2-8289-1585-8
Éditions Favre, Lausanne
Cette exposition a pu voir le jour grâce à la généreuse contribution du Musée Savoisien-Musée d’histoire et des cultures de la Savoie à Chambéry et l’amicale participation du Service cantonal d’archéologie de Genève.
Commissaire de l’exposition
Sylvie Aballéa, assistante conservatrice en charge des collections médiévales, Musées d’art et d’histoire
Cycle de peintures murales provenant du château de Cruet  (Savoie), début du XIVe  siècle. Le combat final entre Olivier et Roland, panneau 11. Peinture sur enduit sec avec liant organique. Haut. 197 x larg. variable de 130 à 450 cm. © Musée Savoisien - Musée d’histoire et des cultures  de la Savoie (dépôt), Chambéry. Photo : MAH, Sandra Pointet.

Cycle de peintures
murales provenant du château de Cruet
(Savoie), début du XIVe siècle. Le combat final entre Olivier et Roland, panneau 11.
Peinture sur enduit sec avec liant organique. Haut. 197 x larg. variable de 130 à 450 cm. © Musée Savoisien – Musée d’histoire et des cultures
de la Savoie (dépôt), Chambéry. Photo : MAH, Sandra Pointet.

 

Écritoire portative. 1300-1330. Nord de la France. Ivoire, traces de polychromie, haut. 11 x larg. 6 x prof. 3 cm,  inv. AD 5794. © Musées d’art d’histoire, Ville de Genève. Photo : Bettina Jacot-Descombes.

Écritoire portative. 1300-1330. Nord de la France. Ivoire, traces de polychromie, haut. 11 x larg. 6 x prof. 3 cm,
inv. AD 5794. © Musées d’art d’histoire, Ville de Genève. Photo : Bettina Jacot-Descombes.

Informations pratiques

Musée d’art et d’histoire
Rue Charles-Galland 2
1206 Genève
Ouvert de 11 à 18 heures – Fermé le lundi
Entrée : CHF 15.- / CHF 10.-
Site Internet : www.mah-geneve.ch
Blog : www.blog.mahgeneve.ch
Facebook : www.facebook.com/mahgeneve
Twitter : @mahgeneve